INFORMATION

E-magine ! Art vivant
Qui sommes - nous ?
Créations
Formations
Tant pis s'il pleut
Dièse
Contacts et liens
Vos commentaires

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

FIN DE PARTIE

 

https://www.youtube.com/watch?v=k2MsjjmDUPw&feature=youtu.be

« Fini,
c’est fini,
ça va finir,
ça va peut-être finir.
Les grains s’ajoutent aux grains, un à un, et un jour, soudain, c’est un tas, un petit tas, l’impossible tas… »
Samuel BECKETT

Après 33 ans de Théâtre, musique et danse,
la Compagnie « e-magine ! Art vivant »
arrête définitivement ses activités avant de dissoudre sa structure au printemps 2016.
Avant de tomber le rideau, voici ci-dessous un extrait de texte qui de façon récurrente se trouvait dans 5 de nos spectacles traitant du nomadisme et de l’exode.  

«  Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,

grands, beaux, petits, laids,

Paresseurs, paresseuses...

Pêcheurs, pêcheuses...

Chomeurs, chomeuses…

Mes chers chafouins , mes chères chafouines.......

Habitants d’une planète qui est le plus grand des hôpitaux psychiatriques.

Citoyens d'un pays qui autrefois fut celui des droits de l'homme...

A vous tous...BONSOIRRRR….

 

Mes amis et moi, ma famille,  nous sommes  des femmes et des hommes qui venons de loin, de très loin. Nous sommes le petit peuple en marche.

Nous sommes partis de là-bas il y a longtemps. Nous sommes nés dans un désert, Gobi le plus grand des lieux de solitude. Il s'étend de l'Asie centrale à la chine. Nous avons traversé les prairies, nous avons marché dans la montagne, prit le train dans les plaines, puis l'autocar.

Nous avons chevauché dans la steppe... et ceci toujours le nuit, toujours la nuit…

Aujourd'hui nous sommes précisément là, à cet endroit.

A la fin du voyage...

Et au mot mer je n'y rajouterais rien...

Latitude : confortable.

Longitude : ça peut aller aussi.

Il est important de savoir où l'on se trouve dans la vie. Par rapport au nord magnétique, mais de façon plus générale aussi...

Il ne faut pas se laisser aller...

Il ne faut pas être azimuté... du moins, pas n'importe comment.

Bon, enfin, la vadrouille se termine. La vadrouille on connait, on a pratiqué.

Nous arrivons d'un pays où on parle peu et ne montre rien.

Nous, une petite poignée de rebelles, nous avons fonctionné autrement, et cela, durant trente-trois ans...

Aussi ! aux gens....  on leur disait ce que à vous, aujourd'hui, nous disons...

"Écoute pour voir"…

Inlassablement, artistiquement, esthétiquement,  nous avons poursuivi notre voyage au bout de la pluie.

Notre marche nous a conduit, aujourd’hui, au terminus de notre nomadisme.

Notre errance nous rassurait, car dans ce monde glacé l'homme qui ne marche pas est condamné à mourir gelé.

Les errants ne parlent pas…

Du moins, ils ne s'expriment pas dans une langue que seules entendraient les oreilles "alphabètes".

Le langage, la parole, l'expression même inorganisés même codés, émettent un son qui peut parfois conduire à une communication d'une extrême qualité…

L'émotion et le rire.

Les histoires, les chansons, les musiques, les danses circulent et s'enrichissent de pays en pays.

L'errant est transmetteur de rires et d'émotions au sens profond où son errance même lui donne la parole.

Il est... à travers les âges, le bateleur, le baladin, le troubadour, le chanteur, le bluesman, celui qui danse fait rire et rêver, éveille l'âme parce qu'au terme d'une alchimie étrange, il est la parole portée de son peuple.

Poètes, Artistes, Forains, Théâtreux, Gens du voyage, Gitans, Tziganes, Manouches, Bohémiens, Roms... ainsi que nous... 

Hommes et femmes si différents et si étranges, toujours sur les routes, toujours en voyage, nous apportons le rêve d'un ailleurs, d'une autre vie à ceux qui ont choisi l'aveu, la demeure, le maître.

Plus ou moins moqués, nous fascinons autant que nous faisons peur. On nous perçoit au-delà des morales.

Notre être même est subversion.

Errants, les autres nous supposent chargés de pouvoirs mystérieux.

Pourtant nous... Nous savons...

Que nous sommes tout simplement des femmes et des hommes aux semelles de vent.

                                               Philippe MIRASSOU

 

 

E-magine ! Art Vivant

CONTACT  SCENE :

BP 10

56760  PENESTIN

Tél : 02 23 10 00 98

e.magineartvivant@free.fr